Sécurisation des accès

Les ouvrants d’un bâtiment, portes et fenêtres, sont le lien, la jonction avec le monde extérieur.
Pouvoir se faire livrer un repas, proposer un accès facile aux professionnels de santé qui doivent visiter un sénior, s’assurer que les enfants soient bien rentrés, se sentir chez soi en toute sérénité….
La sécurisation vise aussi bien les particuliers que les professionnels pour les situations du quotidien ou de tentative de pénétration malveillante.

 

En effet, la numérisation des bâtiments résidentiels et la mutualisation des espaces tertiaires accroissent les besoins de filtrage et de sécurisation des personnes et des biens, y compris par zones, en fonction de la localisation et de la nature des risques présents.

Qu’est-ce que « la sécurisation des accès » ?

Un système de sécurisation des accès est composé de solutions filaires ou radio qui permettent d’identifier ou de détecter la personne qui pénètre dans le bâtiment, de commander les systèmes de verrouillage et/ou d’alarme, et d’informer localement et/ou à distance. De plus en plus, elles intègrent des fonctionnalités connectées pour faciliter les échanges à distances, échangés effectués de manière sûre grâce à la sécurité numérique. La sécurisation des accès des bâtiments regroupe ainsi 3 grandes familles : le contrôle des accès, l’alarme intrusion et la vidéosurveillance.

Ces systèmes peuvent être utilisés seuls ou d’une manière combinée. Ces solutions constituent le socle technique du bâtiment pour permettre la réalisation de services de téléassistance, télésurveillance.

Systèmes de contrôle d’accès

  • Platine de rue : Interphone, clavier codé, lecteur de badge…
  • Serrure : électro-mécanique, connectée
  • Contrôle d’accés opérateur Vigik

Systèmes d’alarme intrusion

  • Détecteur
  • Unité de traitement (centrale d’alarme)
  • Dispositif de signalisation et de dissuasion : sonores, lumineux ou opacifiant
  • Unité de transmission

Systèmes de Vidéosurveillance

Ensemble de solutions permettant d’analyser des séquences d’images et de mettre à disposition des informations afin de déclencher les actions appropriées.

Les solutions de sécurisation des accès, c’est l’assurance de :

  • Se sentir protégé dans le bâtiment dans lequel on vit et/ou travaille ;
  • De solutions adaptées à l’environnement du bâtiment et au type de risque rencontré
    (accès, aide à domicile, cambriolages, vandalisme, services (colis), secteur sensible …) ;
  • S’adapter aux changements d’environnement et à l’apparition de nouveaux risques ;
  • Garantir la sûreté d’un bâtiment en exploitation.
Avec le développement des nouveaux usages numériques et l’essor du bâtiment intelligent, les solutions de gestion des accès occupent un rôle déterminant et doivent être plus que jamais smart et safe. 

Que disent la réglementation et les normes ?

Au niveau européen

Le respect des exigences essentielles des directives européennes Compatibilité ElectroMagnétique (CEM) , Basse Tension (BT), RED (Radio Equipment Directive) s’ illustre par le marquage CE sur les équipements 

Depuis le 25 mai 2018, le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), est mis en application. Le RGPD vient compléter la loi Informatique et libertés et vise à renforcer l’importance de la protection des données auprès de ceux qui les traitent.

 

Au niveau national

Les produits des fabricants membres d’IGNES respectent la confidentialité des informations et  l’ensemble des prescriptions et exigences de la CNIL

Guide CNIL

Pour aider les entreprises à se mettre en conformité, ce guide rappelle les précautions élémentaires à mettre en œuvre systématiquement.

La norme simplifiée NS-042 concerne :
  • les traitements mis en œuvre sur les lieux de travail pour la gestion des contrôles d’accès aux locaux des salariés et des visiteurs, la gestion de horaires ainsi qu’à la gestion de la restauration.
  • exclusivement les dispositifs contrôlant les entrées et sorties du lieu de travail et ne permettent pas le contrôle des déplacements à l’intérieur du lieu de travail, à l’exception de certaines zones identifiées faisant l’objet d’une restriction de circulation justifiée par des mesures de sécurité.
Les systèmes utilisant une identification biométrique n’entrent pas dans le champ d’application de la présente norme.
Les données traitées sont relatives à l’identité, la vie professionnelle, aux badges, aux accès au parking, aux visiteurs, aux heures d’entrée et de sortie et à la gestion de la restauration.

 

 

CYBERSECURITE

Les fabricants mettent en œuvre des moyens afin d’éviter la fuite des données confidentielles stockées dans les matériels ou le détournement des fonctions des produits de sécurisation des bâtiments.

Leur politique de sécurité s’oriente ainsi autour de trois piliers :

  • Une segmentation des données : des leur conception, les solutions limitent les risques lies a la confidentialité des informations des utilisateurs, en étant programmées pour l’unique remontée des données essentielles au bon fonctionnement des produits.
  • Une mise à jour de sécurité régulière des logiciels, des pares-feux numériques et des mots de passe, grâce à des technologies d’authentification, d’identification et d’autorisation, sont indispensables à la sécurité des produits.
  • Des audits et des tests sur les produits réalisées par des sociétés spécialisées dans la cybersécurité, voire des certifications (NFA2P@ et CSPN) pour certaines solutions.

Certification CSPN

La CSPN mise en place par l’ANSSI en 2008 consiste en des tests en « boîte noire » effectués en temps et délais contraints. Cette certification s’appuie sur des critères, une méthodologie et un processus élaborés par l’ANSSI.

Adhérents de l’activité

Pascal Le Roux (CDVI)
Président

bis PERROT Rodolphe_Photo RP

Rodolphe  Perrot (URMET)
Vice-Président

Karine Bruno (IGNES)
Responsable Sécurisation des accès, 
Evacuation et Mise à l’abri des personnes

Copyright 2021 Ignes, Tous droits réservés - Conception : Give Me More