Tableau Électrique

Au sein de l’infrastructure électrique, le tableau électrique est composé des éléments suivants :
• Enveloppe
• Disjoncteur
• Protection différentielle
• Parafoudre
• Dispositif pour la détection de défaut d’arcs électriques
• Autres appareillages modulaires pour la commande, la mesure et le pilotage

Enveloppe

Le terme « enveloppe » regroupe différents types de coffrets et d’armoires électriques qui accueillent tous les appareils modulaires de commande et de protection, mais aussi de mesure et de pilotage des installations électriques.

Les coffrets modulaires en matière plastique sont les plus répandus dans les logements individuels et collectifs, ainsi que les bâtiments du petit tertiaire.

Pour ces catégories de bâtiments, les enveloppes sont régies par la norme NF EN 60670 – 24 et la série NF EN 61439.

 

Disjoncteurs

Les disjoncteurs servent à la protection et au sectionnement des circuits électriques. Il existe plusieurs types de disjoncteurs ayant chacun des fonctions complémentaires :

  • Disjoncteur de branchement (ou disjoncteur général) : il coupe automatiquement l’ensemble de l’installation en cas de surcharge ou de court-circuit et permet de couper l’ensemble de l’installation de façon manuelle en cas de besoin/d’urgence
    NF C 62 – 411 : disjoncteur de branchement différentiel
    NF C 62 – 412 : disjoncteur de branchement non différentiel
  • Disjoncteur divisionnaire : il détecte une surcharge ou un court-circuit et coupe l’alimentation du circuit concerné pour éviter l’échauffement ou la détérioration des câbles, ou un début d’incendie.
    NF EN 60898 disjoncteur utilisé dans l’installation fixe 
    NF EN 60934 disjoncteur intégré dans un équipement 

Dispositifs de Protection différentielle

Les Dispositifs de Protection Différentielle assurent la protection des personnes en détectant les fuites de courant dues à des défauts d’isolement et préviennent tous risques d’électrocution en coupant immédiatement l’alimentation du circuit concerné lors d’un contact accidentel avec le courant. On distingue 2 types d’appareils :

  • Interrupteur différentiel : il détecte les fuites de courant à la terre dues à un défaut d’isolement et coupe l’alimentation du circuit. Il est régi par la norme NF EN 61008 pour l’installation fixe. Intégré dans un équipement mobile, il est régi par la norme NF EN 61540.
  • Disjoncteur différentiel : il réunit les fonctions du disjoncteur et de l’interrupteur différentiel dans un seul appareil. Il prévient les risques liés à un défaut d’isolement, une surcharge ou un court-circuit. Il est régi par la norme NF EN 61009.

Surveillant un circuit électrique, le contrôleur d’isolement à courant différentiel résiduel (RCM) signale un courant de fuite à la terre sans couper l’alimentation du circuit concerné. Il est régi par la norme NF EN 62020.

Parafoudres

Les parafoudres visent à protéger l’installation électrique et les équipements en limitant les surtensions transitoires causées par la foudre et en les évacuant vers la terre, en vue d’assurer une continuité de service de l’installation électrique et de communication. Plusieurs types de parafoudres existent en fonction du circuit à protéger :

  • L’installation électrique basse tension – NF EN 61643 – 11
  • Les réseaux de communication – NF EN 61643 – 21
  • Les installations photovoltaïques (côté courant continu) – NF EN 61643 – 31

Dispositif Pour la Détection de défaut d’Arcs électriques 

Les dispositifs pour la détection de défaut d’arcs électriques ‑aussi connus sous les sigles AFDD en anglais ou DPDA en français- visent à réduire les risques d’incendie d’origine électrique en détectant les arcs électriques dangereux, pouvant par exemple résulter de l’endommagement des isolants ou d’une mauvaise connexion des câbles, et en coupant l’alimentation du circuit.