Garantir la sécurité électrique

Selon les chiffres 2018 de l’Observatoire National de la Sécurité Electrique :
  • 85% des installations électriques de plus de 15 ans présentent des anomalies électriques.
  • 25 % des incendies d’habitation sont de source électrique.
  • 30 électrocutions et 3200 électrisations sont constatées en moyenne chaque année, des chiffres en baisse grâce à 40 ans d’évolutions réglementaires et normatives.
Fort de ce constat, IGNES place la sécurité électrique au cœur de ses défis, dans les bâtiments neufs comme existants.

LES OBJECTIFS DE LA SECURITE ELECTRIQUE 

La sécurité électrique, c’est se prémunir des dangers de l’électricité, grâce à la mise en œuvre de mesures de protection contre :

  • les chocs électriques (contacts directs, contacts indirects)
  • les effets thermiques (échauffements, arcs, défauts d’isolement)
  • les surintensités (surcharges, court-circuits)
  • les surtensions (transitoires, atmosphériques)
electrician-1080554_1920

LES SOLUTIONS

L’électricité fait partie de notre quotidien. Elle peut toutefois présenter des dangers, vis-à-vis desquels les adhérents d’IGNES proposent des solutions :

Contacts avec des parties sous tension (Contacts directs) 

  • Contact entre une partie du corps humain et une partie active (pièce normalement sous tension) d’une installation électrique.
  • Réponse sécurité : enveloppe, protection différentielle

Contact avec une pièce conductrice en cas de défaut d’isolement (Contacts indirects)

  • Contact entre une partie du corps humain et une partie conductrice mise accidentellement sous tension.
  • Réponse sécurité : mise à la terre des masses, protection différentielle, disjoncteur

Incendies dus à :

• Un court-circuit : deux conducteurs qui entrent en contact génèrent un appel de courant très important en un temps très court. Cela peut détruire les câbles et enflammer les matériaux situés à proximité.

 Réponse sécurité : disjoncteur

• Un défaut d’isolement : du courant s’échappe accidentellement d’un câble et peut provoquer un incendie sur son passage.

 Réponse sécurité : protection différentielle

• Une surcharge : des multiprises surchargées ou un chauffage d’appoint peuvent solliciter l’installation électrique de façon excessive. La température du câble augmente et peut enflammer les matériaux environnants.

Réponse sécurité : disjoncteur

• La foudre : lorsque la foudre touche le sol ou une ligne électrique aérienne, une tension importante peut se propager dans l’installation électrique, jusqu’aux appareils branchés, entraînant leur destruction et parfois leur embrasement.

Réponse sécurité : parafoudre

• Un arc électrique dangereux : une connexion mal serrée, un câble endommagé peuvent provoquer un arc électrique dangereux qui carbonise les matériaux voisins. Dans la durée, le carbone peut s’enflammer.

Réponse sécurité : dispositif pour la détection de défaut d’arcs électriques 

DES OUTILS POUR FAVORISER LA SECURITE ELECTRIQUE AU SEIN DES BATIMENTS 

De l’approche réglementaire centrée sur 6 points de sécurité essentiels à l’approche filière de la norme NF C 15 – 100, la sécurité électrique est encadrée.

La NF C 15 – 100 : la référence à respecter pour se conformer à la réglementation des installations électriques neuves 

Elaborée au sein de la Commission de Normalisation AFNOR U 15 regroupant l’ensemble des parties prenantes sur le sujet (installateurs électriciens, fabricants de matériels électriques, contrôleurs, représentants de l’administration française, gestionnaire d’électricité…), la norme NF C 15 – 100 fournit des règles de conception, de réalisation, de vérification et d’entretien des installations électriques à basse tension (tension inférieure ou égale à 1 000 V en courant alternatif et 1 500 V en courant continu) afin d’assurer la sécurité des personnes et le fonctionnement attendu de ces installations. Cette norme s’appuie sur les expertises internationales (série de normes IEC 60364) et européennes (série de Documents d’Harmonisation HD 60364) en matière d’installations électriques basse tension.

Le contrôle CONSUEL : le sésame avant toute mise sous tension

Afin de pouvoir être mise sous tension, une installation électrique doit faire l’objet d’un contrôle de conformité encadré par la réglementation et assuré par un organisme placé sous la tutelle des pouvoirs publics : le CONSUEL

Le diagnostic électrique pour connaitre l’état de son installation électrique 

Le diagnostic électrique peut être utilisé à tout moment de façon volontaire et est obligatoire pour les logements de plus de 15 ans :

  • depuis 2009 dans le cadre de la vente d’un logement
  • depuis 2018 dans le cadre de la location d’un logement.

Encadré réglementairement, le diagnostic électrique est basé sur 6 exigences minimales de sécurité.

 

 

LA SECURITE ELECTRIQUE FACE AUX NOUVEAUX USAGES DE L’ELECTRICITE

IGNES s’investit pleinement dans les instances travaillant sur la sécurité électrique (travaux normatifs concernant les règles d’installations électriques ou les matériels électriques eux-mêmes, GRESEL, ONSE…) que ce soit au niveau français mais également européen et international afin que l’infrastructure électrique poursuive son évolution vers toujours plus de sécurité et l’accueil de nouveaux usages :

  • Production locale d’électricité (photovoltaïque, éolienne), stockage (batterie) et autoconsommation
  • Electrification des modes de chauffages
  • Bornes de recharges des véhicules électriques
  • Equipements électriques connectés
  • Télétravail…

Liens utiles

Copyright 2021 Ignes, Tous droits réservés - Conception : Give Me More